Visiter les Galápagos : conseils pratiques

Avant votre voyage, voici quelques informations pour faire vos préparatifs et éviter les mauvaises surprises !

Quand venir aux Galapagos ?

Vous pouvez visiter l’archipel toute l’année et il n’y a pas vraiment de « mauvaise période » pour venir. Tout dépend de vos préférences. En juillet-août il y a plus de touristes et les prix augmentent un peu, car c’est le moment ou l’archipel accueille le plus de visiteurs nord-américains et européens.

En ce qui concerne le climat, les températures sont un peu plus élevées de décembre à mai. Pour les amateurs de surf, cela permet la présence de meilleures vagues venant du nord de l’archipel. Pour ceux qui souhaitent plonger ou faire du snorkeling, il faut savoir qu’en cette période plus « chaude », la température de l’eau oscille entre 24°C et 28°C grâce à la présence d’un courant chaud, la mer est relativement calme et la visibilité sous-marine est plutôt bonne. Pendant la période plus « froide », de juin à décembre, l’eau est à 17°C-20°C, car le courant de Humboldt reprend sa trajectoire habituelle, et amène avec lui une grande quantité de plancton qui génère une vie sous-marine plus active. Cette seconde période correspond également avec des courants sous marins plus forts et moins de visibilité sous-marine.

Formalités administratives

Pour entrer aux Galápagos sans difficultés, votre passeport doit être en cours de validité et sa date d’expiration doit être postérieure à 6 mois après votre retour. Il n’y a pas besoin de visa spécifique.

Avant l’enregistrement de vos bagages, vous devrez vous rendre au guichet Ingala (Instituto Nacional Galapagos) afin d’obtenir votre carte de transit (20$ USD/personne). Puis vous passerez le premier contrôle des bagages (sans produits frais, graines ou animal). A l’arrivée, vous devrez également payer votre droit d’entrée aux Galápagos (100$ USD/personne), que vous pourrez seulement payer en liquide. Il est important d’en conserver le reçu car il peut vous être demandé sur les bateaux, les capitaines étant parfois dans l’obligation de les enregistrer. Les enfants de moins de 12 ans payent seulement 50$ USD.

Ce droit d’entrée est ensuite redistribué entre le Parc National des Galápagos (40%), les municipalités des Galápagos, le gouvernement de la province, l’Institut National des Galápagos, la réserve marine des Galápagos, le service d’inspection et mise en quarantaine de la province, le service des Parc Nationaux et l’Armée. Votre contribution est donc essentielle pour le fonctionnement des services de protection et de préservation de l’archipel.

Transports : arriver aux Galápagos

Vous arriverez aux Galápagos par avion. Les vols partent de Quito, font un arrêt à Guayaquil, et rejoignent ensuite Baltra (qui dessert Santa Cruz), ou bien San Cristobal. Pour éviter tout désagrément, vous devez vous présenter 1h30 en avance à l’aéroport. Les vols durent 3 heures en moyenne depuis Quito et 2 heures depuis Guayaquil.

Habituellement, la limite de poids pour les bagages placés en soute est de 20 kilos.

Si vous arrivez à San Cristobal, vous pourrez rejoindre le port à pied. Si vous arrivez à Baltra, ce qui est plus courant, vous prendrez un bus depuis l’aéroport jusqu’au port de Baltra. De là, si vous partez en croisière, vous embarquerez sur place. Si vous avez opté pour un séjour en hôtel avec des excursions à la journée, vous prendrez le taxi aquatique pour rejoindre l’île de Santa Cruz via le canal d’Itabaca (200 mètres, 1USD $/personne). Arrivés sur Santa Cruz, votre chauffeur vous attendra pour vous mener à votre hôtel.

Transports : se déplacer entre les îles

Si vous avez opté pour un séjour en hôtel avec des excursions à la journée, vous pouvez avoir envie ou besoin de vous déplacer entre les îles de l’archipel. Pour cela, il existe des lignes de transport aquatique régulières, que les locaux appellent « fibras », qui circulent seulement de jour (de 6h du matin à 18h). Les trajets les plus courants sont les suivants:

  • Puerto Ayora (île Santa Cruz)- Puerto Baquerizo Moreno (île San Cristóbal)
  • Puerto Baquerizo Moreno (île San Cristóbal)- Puerto Ayora (île Santa Cruz)
  • Puerto Ayora (île Santa Cruz)- Puerto Villamil (île Isabela)
  • Puerto Villamil (île Isabela)- Puerto Ayora (île Santa Cruz)
  • Puerto Ayora (île Santa Cruz)- Puerto Velasco Ibarra (île Floreana)
  • Puerto Velasco Ibarra (île Floreana)- Puerto Ayora (île Santa Cruz)

Vous pouvez acquérir vos billets en avance dans les différents ports. Les tarifs tournent autour de 30$ USD/personne. En saison basse, vous pouvez aussi acheter vos billets sur le moment.

Législation locale sur le tourisme

Réaliser un voyage de façon autonome aux Galápagos peut s’avérer un vrai casse-tête : il vous faudrait déclarer votre itinéraire aux autorités, et recourir aux services d’un guide homologué. Il est donc plus que recommandé d’opter pour un séjour ou une croisière organisée, afin de profiter au mieux de vos vacances ! Les guides des Galápagos veillent également au respect des normes environnementales locales, et leurs conseils vous aideront à découvrir l’archipel tout en le préservant au mieux.

Pourboires

Comme dans beaucoup de lieux touristiques, le pourboire est d’usage. Cependant, il n’est en aucun cas obligatoire, et il témoigne de votre niveau de satisfaction. Comptez entre 5 et 10 $USD par jour, par voyageur et pour chaque accompagnant, si vous êtes content du service rendu évidemment.

Argent

Tout comme sur le reste du territoire équatorien, la monnaie en vigueur aux Galápagos est le dollar américain. Quasiment toutes les transactions s’effectuent en liquide, il est donc important que vous en ayez toujours sur vous. Dans de rares lieux, vous pourrez utiliser votre carte bleue.

Les seules banques ayant des distributeurs aux Galapagos sont Banco del Pacifico et Banco Pichincha. A San Cristobal, vous pouvez également changer des euros pour des dollars à la banque en cas de besoin.

Sécurité

Les Galápagos sont un archipel très paisible. Très peu de faits de délinquance sont rapportés, et il est plus probable que vous vous fassiez voler votre portefeuille par un lion de mer que par un véritable voleur.

Décalage horaire

Les Galápagos sont à -6h GMT, ce qui fait 8 heures de moins qu’en France métropolitaine en été, et 7 heures en hiver. Sur la partie continentale de l’Équateur (-5h GMT), le décalage horaire avec la France est moins important d’une heure.

Vaccins

Il n’est point besoin de vaccins particuliers pour aller aux Galápagos, ni de traitement contre le palud. Une lotion anti-moustique peut être utile, mais ne vous sera pas indispensable.

Électricité

Les prises sont au standard américaine : 2 fiches plates, 110 volts, 60 Hertz. Prévoyez donc un adaptateur universel ou nord-américain.