Île Fernandina

Écrivez-nous pour un voyage 100% sur mesure
icon case cochée | agence CapacÑan voyages Équateur
Articles sur l'Équateur
Sommaire

Histoire

Fernandina est l’île la plus récente et la plus à l’ouest de l’archipel. C’est la troisième en terme de surface après Isabela et Santa Cruz (642 kilomètres carré), et elle n’est pas habitée par l’Homme.Elle commence à apparaître sur les cartes en 1684, sous la plume du boucanier britannique Ambrose Cowley et fût nommée ainsi en l’honneur du roi espagnol Fernand II d’Aragon, qui finança les voyages de Christophe Colomb vers le « Nouveau Monde ». En anglais, Cowley lui donna le nom d’île de Narborough, en honneur du contre-amiral anglais John Narboroug, qui vécut de 1640 à 1688.

L’un des volcans les plus actifs de l’archipel

Elle possède également l’un des volcans les plus actifs des Galápagos, le volcan La Cumbre (1476 mètres d’altitude) qui a connu plus d’une douzaine d’éruptions en 150 ans. La première à avoir été décrite est celle de 1825, relatée par Benjamin Morrell, le capitaine de la goélette Tartar. La dernière éruption en date a eu lieu en 2018. Celles-ci étant fréquentes, le paysage de l’île change très rapidement, et ce de façon surprenante. Ainsi, des champs de lave noire parsèment les zones sableuses où les iguanes font leur nids, et l’aspect de Fernandina diffère de celui de la majorité des îles de l’archipel.Avec un cratère de 6,5 kilomètres de diamètre, le volcan La Cumbre est, selon la terminologie scientifique, un « volcan bouclier », c’est-à-dire un volcan à la forme conique et assez plate, comme un bouclier posé sur le sol. Ses éruptions produisent des coulées de lave fluide et le risque qu’elles représentent est relativement faible, puisque celles-ci sont assez prévisibles et que ces coulées de lave avancent assez lentement.

La faune de Fernandina

L’éruption de 1968 a par ailleurs décimé les tortues géantes sur l’île. Vous pourrez par contre observer l’une des plus grandes colonies d’iguanes marins des Galápagos, la majorité endormis au soleil sur les plages de lave. Ces créatures fascinantes ont des couleurs surprenantes (vert, jaune, roses) et sont capables de nager. Quand naissent les jeunes iguanes, il arrive de voir les couleuvres de l’est des Galápagos, des serpents constricteurs mesurant plus d’un mètre de long, les poursuivre sur les plages. Une vidéo de la BBC, filmée en 2016, montre comment plusieurs couleuvres tentent de prendre un jeune iguane en embuscade, et comment celui-ci échappe de peu à leur piège. Rassurons-nous, ces couleuvres ne sont pas venimeuses et ne représentent pas de danger pour l’Homme. Par ailleurs, Fernandina est l’une des rares îles des Galápagos où aucune espèce extérieure n’ait été introduite, ce qui en fait l’un des écosystèmes les plus vierges au monde.

Sites terrestres intéressants

Vous ne pourrez accéder à Fernandina qu’en choisissant de faire une croisière de plusieurs jours. Le seul point de débarquement, Pointe Espinoza, se situe au nord-est de l’île. Sur de jolis rochers striés, vous y serez accueillis par les otaries.De là, deux sentiers vous permettent de découvrir l’île. Le premier fait environ 250 mètres et borde la petite péninsule de l’île. Le second fait 750 mètres et vous mènera vers les champs de lave les plus récents. Vous pourrez observer des écoulements de lave pahoehoe et Aa (termes hawaïens), ainsi que plusieurs plantes endémiques, et notamment des cactus Brachycereus, connus sous le nom de « cactus de lave ». La particularité de ces cactus est de pousser dans les coulées lave récentes, et de pouvoir survivre avec très peu d’eau. L’île possède également plusieurs mangroves.Au sud de l’île, une fissure laissée par une éruption permet parfois d’observer des rivières de lave. C’est l’un des rares endroits au monde où vous pourrez admirer ce spectacle naturel.

Sites de plongée

Enfin, l’île Fernandina offre deux sites de plongée intéressants. Le premier se trouve près de Pointe Espinosa et le second, un peu plus au sud, près de Pointe Mangle (l’un des sites touristiques les plus récemment autorisés au public par le Parc National). Les deux sites permettent d’observer des cormorans aptères (qui nagent sous l’eau !), des pingouins des Galápagos, des hippocampes, des iguanes marins, des tortues marines, et différentes espèces de requins et de raies. Le courant marin de Cromwell permet de maintenir ses eaux à une température relativement froide, qui favorise la présence de planctons et donc de nombreuses espèces sous-marines.

Une île célèbre à l’écran

L’île Fernandina a également accueilli différents tournages, comme celui de Maître à bord : de l’autre côté du monde, tourné en 2003 avec Russell Crowe.

Activités possibles :

  • Observer à Pointe Espinoza les centaines d’iguanes marins qui se prélassent sur les roches de lave de cette bande de terre.
  • Randonner sur le volcan La Cumbre.
  • Aller observer les fameux cormorans aptères, qui ne volent pas mais plongent et nagent pour chasser
  • Snorkeling
  • Plongée au Cap Douglas ou à Pointe Mangle
  • Balade en panga (barque à moteur d’une dizaine de mètres)

Espèces présentes :

  • cormorans aptères
  • pingouins des Galápagos
  • frégates des Galápagos
  • oiseaux moqueur des Galápagos
  • hérons
  • pélicans
  • puffins des Galápagos
  • bihoreau violacé
  • pétrels des Galápagos
  • fous à pieds bleus
  • pinsons des Galápagos
  • buses des Galápagos
  • tourterelles des Galápagos
  • fous de Grant des Galápagos
  • iguanes marins
  • iguanes terrestres
  • lézards de lave des Galápagos
  • couleuvres de l’est des Galápagos
  • otaries des Galápagos
  • otaries à fourrure des Galápagos
  • crabes rouges et bleus
  • hippocampes
  • tortues vertes des Galápagos
  • différentes espèces de requins, parmi lesquels le requin dormeur cornu
  • poissons-lune
  • poissons chauve-souris
  • raies des Galápagos
  • baleines
  • dauphins